Cinéma

Adieu les cons

Oui je sais, les cinémas sont fermés, la culture du spectacle est à l’arrêt et j’en suis la première triste… Mais avec tout ça je meurs d’envie de vous faire part d’un coup de coeur cinématographique qui, je l’espère sera toujours en salle lorsque nous pourrons ressortir de nos grottes !

Adieu les cons

Ce film, je suis allée le voir sans le savoir. Cela fait maintenant un an que j’ai le pass UGC et c’était la première fois que j’étais invitée à une projection mystère pour la label des spectateur UGC. Donc aucune attente, aucune envie, aucun préjugé : je me suis laissée emporter et convaincre par la douce folie d’Albert Dupontel.

Résumé :

Comme j’y suis allée les yeux fermés, j’ai envie de vous convaincre d’en faire autant. DONC pas de résumé, à part pour vous dire qu’on est à notre époque, dans notre société, et que nous ne sommes ni dans un thriller, ni dans une enquête, ni dans du fantastique. Tout pourrait être vrai… Si l’on y exagère juste un peu.

Mon avis :

Ce ne sera une surprise pour personne si je vous dit que j’ai absolument ADORE ce film. Alors oui au début j’étais prise au dépourvu : de quoi parlait-on ? Où allait-on ? Et puis les quêtes des personnages, leurs personnalités si attachantes ont eu raison de moi. Chacun joue un rôle comme s’il s’agissait de sa propre vie. Alors qu’on n’échappe pas au loufoque et à certaines situation ubuesque, les acteurs font preuve d’une justesse que j’ai rarement autant admiré en salle. La corde sensible est touchée et elle joue une mélodie sensible aux accents de vérité. J’y étais, je faisais partie de cette troupe farfelue, inattendue et j’avais envie de les porter de les aidé. Ce film je l’ai vécu comme je vis d’habitude un excellent livre. C’était incroyable. Vraiment ce jeu d’acteur mériterait, à mon humble avis, pas moins qu’un césar par sa justesse et son grain de folie.

Justesse et folie que l’on retrouve dans le scénario ! Car si les personnages sont ainsi, ce n’est pas pour rien. On part de situation tristement véridique pour aboutir à une aventure invraisemblable et des rebondissements qui dépassent l’entendement. C’est aussi drôle que triste et le sentiment ambiguë qu’Albert Dupontel m’a fait ressentir, je crois que je ne l’avais jamais ressenti au cinéma jusque là. C’était indéfinissable, un mélange de rire, de mélancolie, de lassitude et de passion. Ce film donne envie de vivre et de s’enfermer chez soi, d’exploser de rire et de fondre en larme. C’est un chef d’orchestre qui fait ce qu’il veut de nos émotions, du génie.

Vraiment ce film m’a fait un bien fou et je le recommande à qui veut l’entendre : dès que possible, allez le soutenir en salle, il le mérite amplement, largement ! C’est un film sur nous, les gens ordinaires et notre manière de faire face à la vie ! Et la fin ? A l’image du reste, je pense qu’aucune autre n’aurait pu être la bonne.

Alors, convaincus ? 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s