Chroniques, Littéraire

Je suis fille de rage

Coucou mes loups ! Aujourd’hui je reviens vous parler de ma lecture de « Je suis fille de rage ». J’y ai découvert la plume de Jean-Laurent Del Socorro et j’ai été plus qu’agréablement surprise par ce roman aussi passionnant qu’intéressant !

Je suis fille de rage

Résumé :

La Guerre de Sécession, aux Etats-Unis et la Mort qui compte les soldats des deux camps. Une multitude de personnages, de points de vues et de destins vont s’y croiser.

Mon avis :

Personnellement, la Guerre de Sécession, je n’y connaissais rien, ou très peu. J’ai lu Autant en emporte le vent, on a abordé le sujet en cours d’histoire, mais là c’était autre chose. C’était plus vrai, plus complet. A la fois un récit à hauteur d’homme avec de multiples points de vue, des destins qui se croisent et se décroisent… Et puis c’était également un récit plus global qui donnait la parole aux deux camps, à tous quelques soient leurs origines.

C’était la force principal de ce roman. Alors oui au début j’étais un peu perdue parmi tous ces noms, toutes ces régions que je connais mal. Mais on est très bien accompagnés dans la lecture avec des cartes, des résumés des personnages importants… Tout est fait pour que le lecteur puisse s’y retrouver et finisse par nager tout seul dans cet univers fourni et impressionnant.

La lecture fourmille de détails et l’on en apprend plus sur cette guerre qui n’aurait pas du durer aussi longtemps. On voit les erreurs humaines des deux camps, on voit aussi la réalité de ce qu’est une guerre, un phénomène qu’on a tendance à oublier de nos jours, dans des sociétés occidentales comme la notre.

J’ai été complètement happée par cette histoire et j’en suis ressortie grandie : j’ai vraiment l’impression d’avoir appris quelque chose alors que mes cours d’histoire sont derrière moi depuis quelques temps maintenant. Les personnages sont multiples : on s’attache à certains, moins à d’autres, et ils forment tous un récit chorale de cette grande Histoire dévastatrice d’où à du renaître l’Amérique.

J’ai aussi entrevue de nombreuses réflexions sur l’esclavagisme, le racisme. Comme des pistes qui peuvent permettre de mieux comprendre la situation américaine aujourd’hui. Ce conflit résonne encore malgré les décennies qui se sont écoulées depuis. Ce roman nourrit la réflexion du lecteur et apporte d’excellentes clés qui permettent d’avancer, de mieux comprendre le monde.

Jean-Laurent Del Socorro a réussi à faire d’un cours d’histoire un roman absolument bluffant tant il nous prend aux trippes. J’avais du mal à poser ce roman très bien rythmé par de cours chapitres qui donnent sans cesse envie de continuer. Ce gros pavé s’est finalement lu très vite et me donne envie d’en découvrir plus sur l’auteur.

C’était un joli coup de coeur, inattendu et je vous recommande vivement cette lecture : d’autant plus si le sujet vous intéresse ! D’ailleurs si vous avez d’autres romans de cet auteur ou de ce genre à me conseiller : n’hésitez pas surtout 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s