Chroniques, Littéraire

Scorpion Rules T.1

Coucou mes loups ! Il est temps que je revienne vous parler de ma première lecture post-confinement : Scorpion Rules. Malheureusement ce roman ne m’a pas entièrement conquise, d’autant plus qu’il est passé après un sacré coup de coeur (aka Le ciel est partout, ma chronique est en ligne si ça vous intéresse).

The Scorpion Rules

Résumé :

Après des guerres incessantes et dévastatrices pour l’humanité, Thalis a pris le contrôle. Thalis est une IA, une intelligence artificielle issue de la sauvegarde d’un être humain. Pour sauvegarder la paix elle met en place une règle simple : chaque dirigeant, qu’il soit élu ou désigné par hérédité devra laisser un descendant à Thalis le temps de son règne. Cet enfant devient la propriété de Thalis jusqu’à ses 18 ans, il est un enfant de la paix. Mais les hommes sont ce qu’ils sont et la guerre est parfois leur seule option, Greta le sait mieux que personne. Alors qu’il ne lui reste que 3 mois à tenir, la colère gronde aux portes de son royaume…

Mon avis :

Franchement, je ne sais pas vous mais je trouve le résumé plutôt alléchant. L’idée d’une intelligence artificielle qui dirige le monde pour qu’il soit meilleur m’avait beaucoup plue dans La Faucheuse et j’étais curieuse de voir comment cela serait traité ici.

Malheureusement, malgré de bons éléments, j’ai trouvé globalement ce roman très lent. Ce n’est pas forcément un mal, ça n’en fait pas un mauvais livre mais c’est vrai que ce n’est pas ce que j’attendais, pas ce que je recherchais. Les enfants de la paix travaillent dans les champs, subviennent à leur propres besoins… Ils ont un quotidien très rythmé mais aussi très répétitif. J’avoue que je ne m’attendais pas à ça. Et même si j’ai trouvé original que ces futurs rois du monde soient forcés de travailler pour vivre (c’est une belle image), à un moment j’avais envie de sortir un peu des champs de patates, courges et autres légumes…

Surtout que là-dedans, l’auteur tente d’instiller une certaine tension. Sauf que : soit je n’ai pas du tout été sensible à celle-ci (ce qui est tout à fait probable), soit elle était trop diffuse. Greta risque sa vie, à tout moment un Cygne peut arrivé et la tuer car la guerre a été déclarée contre son pays (c’est injuste mais c’est ainsi). Sauf que l’on est tellement englué dans le quotidien, que finalement on ne se sent pas pris à la gorge comme on devrait l’être.

Et puis parfois, certains passages d’actions sont trop courts, on ne les apprécie pas vraiment, on les voit juste passer comme un éclair.

Après, même si le rythme m’a particulièrement déplu, il n’en reste pas moins que les thématiques abordées sont passionnantes : la violence humaine, la propension à faire la guerre, l’injustice, l’intelligence artificielle, la mort et tant d’autres.

Il y a tout de même une bonne seconde partie dans laquelle l’action est plus prenante, plus passionnante et les pages commencent à se tourner plus facilement. C’est un roman que je recommande si le rythme un peu lent ne vous fait pas peur. Il peut être très instructif et intéressant. Même s’il ne restera pas dans ma bibliothèque et qu’il ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, cela reste une lecture plutôt agréable 🙂

PS : il y a une suite mais personnellement je n’ai pas du tout envie de la lire. Ce tome se suffit très bien à lui-même et si ça t’intéresse d’avoir mon avis sur ce genre de saga que je ne compte pas poursuivre, j’ai fait une vidéo sur le sujet 😉

1 réflexion au sujet de “Scorpion Rules T.1”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s