Cinéma

Princesse Mononoké

Non ce n’était pas la première fois que je voyais cet animé sublime. Mais après plusieurs visionnages, j’avais besoin d’en parler, surtout après en avoir parlé avec mon amoureux qui, lui, voyait ce chef d’oeuvre pour la première fois !

Princesse Mononoké

Je pense que je l’ai rarement dit ici mais je suis une fan INCONDITIONNELLE de Miyazaki. Tout ce qu’il fait, j’adore. C’est toujours beau, prenant, intelligent, poétique mais aussi parfois difficile et violent.

Princesse Mononoké fait partie de toutes ces catégories en même temps.

Il est BEAU parce qu’il nous parle de nature. La nature ancestrale, grandiose et protectrice qui donne vie mais qui sait aussi la reprendre. La beauté des paysages, de la musique et aussi des sentiments humains. Notre héros est un coeur pur qui va tenter de rallier deux ennemis qui se détestent viscéralement. C’est beau, cette quête, cette envie de créer le bien alors que le mal est partout. C’est d’ailleurs le seul personnage au coeur pur, le seul qui ne juge pas, qui ne tue pas pour rien et qui protège les innocents : qu’ils soient hommes ou bêtes.

C’est un film PRENANT parce qu’il y a de l’action non-stop : pas le temps de s’ennuyer avec notre princesse chasseuse d’hommes. On en découvre toujours plus, que ce soit dans la forêt ou dans les forges. En plus, l’intrigue est assez complexe pour retenir notre attention et ne plus la lâcher un seul instant !

Mais surtout c’est INTELLIGENT parce qu’on ne nous conte pas une énième histoire de bataille entre le bien et le mal, l’humain et la nature. Ici, chacun a ses tords, ses valeurs, ses espoirs et ses peines. Et c’est alors d’autant plus difficile de choisir un camp ! Car comment peut-on condamner cette nature si belle et détruite, tentant vainement de se défendre ? Mais peut-on vraiment en vouloir à ses hommes et femmes qui ont été sauvés des villes pour travailler ? Créer ? Les questionnements derrière ce film d’animation sont bien plus complexes qu’il n’y parait et j’ai adoré redécouvrir ce tiraillement entre les deux camps qui s’opposent.

La POESIE est partout dans les films de Miyazaki, il faut juste savoir où la chercher. Personnellement je la vois dans les petits Kodama, ces esprits de la forêt qui inquiète certains mais que je trouve merveilleux. Ils ne sont pas vraiment des gardiens puisqu’ils n’ont pas de pouvoirs assez important pour protéger la forêt. Mais ils sont là, ils l’a font vivre. Ils sont curieux, joueurs et représentent pour moi toute la poésie de la nature.

Enfin je dirai que cet animé est DIFFICILE et VIOLENT parce qu’il n’est pas fait pour les enfants : des morts, du sang et de la pourriture. On ne nous épargne absolument rien dans ce film. Il est difficile à voir, à comprendre et à appréhender. Mais malgré tout cela, il nous parle et nous inspire dans notre vie, je trouve.

Bref, j’aime toujours autant voir ce film qui me parle beaucoup, et ce n’est pas uniquement grâce aux loups 😉 Je vous recommande donc vivement de le voir, et le revoir : en plus il est dispo sur Netflix, donc plus aucune excuse !!

2 réflexions au sujet de “Princesse Mononoké”

  1. Je l’ai vu il y a longtemps, je ne m’en souviens pas très bien mais je me souviens avoir aimé, du coup j’aimerais beaucoup le revoir ! et voir d’autres Miyazaki parce qu »il y en a pas mal que je n’ai pas vu alors faudra remédier à ce manque de culture un jour x)

    J'aime

Répondre à liseuseetoile Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s