Spectacle

Written on skin

Le 14 février dernier (sans aucun rapport avec la Saint-Valentin xD), j’ai été voir un concert/opéra contemporain à la Philharmonie. Passée la première surprise, j’ai été plutôt ravie de cette expérience 😉

Argument :

 » Un riche propriétaire terrien invite chez lui un artiste chargé de réaliser un livre d’enluminures. Cet ouvrage doit immortaliser en images l’impitoyable exercice de son pouvoir politique et la paisible jouissance que lui procure l’ordre domestique, incarné dans l’humilité et l’obéissance infantile de sa femme Agnès. Mais la réalisation de ce livre devient un catalyseur propice à la rébellion de l’épouse. Après une première tentative de séduction couronnée de succès, elle exploite sa nouvelle intimité avec l’enlumineur afin d’influencer le contenu même du livre, forçant son mari à la voir telle qu’elle est réellement – et ouvrant ainsi la voir à un ultime et extraordinaire acte de provocation. »

Mon avis :

Je me suis rendue à la Philharmonie sans aucune info, aucun a priori sur ce spectacle.

Dès les premières note, même si l’on ressent une inspiration classique, on entend des intonations dissonantes. On va assister à un concert de musique classique revisité ? Et bien non, car c’est alors que s’approchent 4 solistes.

Les voix s’élèvent, le texte est en anglais et on peut lire les surtitres d’un côté et de l’autre de la salle, bien heureusement ! Au début, le texte est difficile. Il faut s’habituer à la lecture, à la musique et raccrocher les mots aux actes. Et puis au fur et à mesure des scènes, l’intrigue se pose et prend plus de sens. Pas de mise en scène d’ailleurs, les solistes chantent les sentiments, la musique prend toute la place et on pourrait même fermer les yeux pour se laisser envahir par des scènes imaginaires, nées des voix et de la musique.

C’est un drame à la fois classique et contemporain. On y parle d’amour mais surtout de manipulation et de la prise de pouvoir d’une femme qui comprend qui elle est. C’est un texte fort, appuyé par une musicalité très présente, presque un personnage à part entière.

Une fois habituée au récit, à la manière de lire et découvrir c » concert, j’ai été transportée par de nombreuses images, comme avec un très bon livre. C’est un court opéra saisissant et résolument moderne que je vous recommande vivement si vous êtes amateurs ou simples curieux de nouvelles découvertes.

1 réflexion au sujet de “Written on skin”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s