Chroniques, Littéraire

Le matin de Neverworld

Un thriller dont on tourne les pages avec ardeur, voilà un livre parfait pour Halloween ! Frissons et rebondissements sont au programme dans ce roman qui traverse les genres 😉

Résumé :

Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit copain, Béatrice n’a toujours pas revu leurs amis. Ils lui cachent quelque chose et la soirée des retrouvailles dérape : un homme étrange leur annonce qu’ils sont coincés au Neverworld et revivront sans cesse la même journée jusqu’à ce qu’ils prennent la décision la plus difficile de leur vie… Mensonges, peurs et sentiments : les masques tombent dans la bande d’amis. Qui sortira vivant du Neverworld ?

Mon avis :

 Au début du roman, les choses prennent le temps de se placer. On ne comprend pas tout, loin de là. On nous pose des petites choses, des indices qui intriguent, donnent envie d’en savoir plus. Certains auraient pu être impatients à la lecture. De mon côté, j’ai mordu à l’hameçon, et je ne voulais plus lâcher ma lecture jusqu’à avoir le fin mot de cette histoire !

Béatrice est une héroïne un peu banale, à laquelle on s’identifie très rapidement et avec facilité. Sa personnalité n’apparaît pas comme la plus lumineuse. Car dans sa bande d'(anciens) amis, des personnalités, il y en a ! Même si les trais de caractères paraîtront trop gros et forts pour certains, moi j’ai été comme hypnotisée. Ces personnalités attirent autant qu’elles repoussent. C’est un groupe qui inspire, qu’on idéalise et surtout, qu’on adule. Mais pris en dehors d’une situation normale, ces personnalités révèlent ce qu’il y a de plus noir et sombre en elles. J’ai beaucoup aimé le fait que l’auteure retourne les stéréotypes glamour de ses personnages pour en faire des êtres de fureur et d’incompréhension dans leur monde qui s’effondre autour d’eux.

En dehors des personnages, il faut bien dire que l’intrigue a du piquant ! Cette boucle éternelle dont on ne peut pas sortir est un paradis qui se transforme, page après page en cauchemar. L’auteure a su créer un univers temporel logique qui nous plonge d’autant plus dans son intrigue. J’ai été emportée avec les personnages dans ce cycle infernal. Et dans tout ça, la tension grandie sans cesse. Dans les dernières pages, on ne souffle plus ou à peine. Ce que je retiens de cette lecture, c’est qu’elle ne m’a pas lâchée, même lorsque le lire était refermé.

Aussi fascinant que terrifiant, ce roman m’a surprise jusqu’au bout et je ne peux que vous le recommander pour tous les sentiments qu’il fait naître en vous. Les questions physiques aussi…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s