Chroniques, Littéraire

The Hate U Give

Une lecture coup de poing. On a beau être prévenu, on se le prend en pleine figure et ça fait mal. Mais c’est beau. Mais ça fait mal.

Résumé :

Starr est en soirée. Elle habite dans un quartier difficile, sorte de ghetto où des gangs rivalisent. Mais elle va dans une école privée, loin de tout ça. Ce soir, elle est à une soirée du quartier, elle n’y va que rarement car elle n’y est pas très à l’aise. Et puis elle y retrouve Khalil, un ami d’enfance, son premier crush, presque un frère pour elle. Ils discutent et alors que la fête semble mal tourner, il décide de la ramener. Sur la route, un policier les arrête. Alors que Khalil n’est pas armé, alors qu’il ne fait que s’inquiéter pour Starr, le policier lui tire dessus, plusieurs fois. The Hate You Give, c’est l’histoire du combat de Starr, pour Khalil, pour elle-même mais aussi pour sa communauté. Car Starr est noire et qu’apparemment un policier blanc peut s’en sortir s’il a tiré sur une personne de couleur. Encore aujourd’hui.

Mon avis :

« The Hate U Give Little Infants Fucks Everybody – THUG LIFE »

À vrai dire, je ne sais pas trop par quoi commencer cette chronique. Ce livre, il blesse. Ce livre, c’est un message. Un message fort. Pour nous, pour ceux qui peuvent, veulent faire changer les choses. Ce livre, c’est comme un combat de boxe: on prend des coups, on en donne mais au final, on est KO. Physiquement, moralement. Mais le mieux dans tout ça ? C’est qu’on se relève plus fort. Avec cette envie, au fond de nous, de changer les choses. Pour que plus jamais des gens vivent ça. 

J’espère que ma chronique saura rendre hommage à ce livre qui a été un coup de coeur, une déflagration, un ouragan que tout le monde devrait lire. Même à l’école. Partout dans le monde. Car c’est avant tout un traité sur la tolérance envers l’autre. Une valeur qui devrait être commune à toute l’humanité.

Pour commencer, ce roman c’est l’histoire d’une famille. Si Starr a bien une chance, c’est celle d’avoir sa famille. Ils sont soudés malgré les difficultés, malgré ce qu’ils ont vécu, ses parents s’aiment sincèrement. Son pilier, c’est eux : son père (ancien gangsta reconverti), sa mère, son demi grand frère, son petit frère mais aussi son oncle qui l’a élevée alors que son père était en prison. Je vous l’accorde, cela ne sonne pas comme une famille parfaite et pourtant si. Je peux vous assurer que vous aller admirer la force de ces membres qui se soutiennent contre une adversité parfois trop forte, souvent trop dure envers eux. Ils vont protéger Sarr, ils vont la soutenir et j’en suis encore toute émue.

Bien sûr le point central de ce roman (en dehors des personnages GÉNIAUX), c’est son intrigue. L’auteure nous tient en haleine mais elle le fait avec un véritable réalisme parfois journalistique. C’est criant d’une vérité affreuse qu’on ne voudrait pas voir. Mais on est mis devant les faits et c’est là qu’on se prend un sacré coup. On est démunis, tout comme Starr et on a parfois envie de hurler de rage, d’impuissance. C’est CA les USA aujourd’hui ? Ces situations racistes qu’on pensait oubliées, enterrées ? Jamais un roman ne m’a rendue autant en colère mais cette colère, cette flamme ne doit pas s’éteindre et nous devons ne jamais l’oublier. Ce livre m’a fait vivre des choses que d’autres vivent dans la réalité. Et de part le réalisme du récit, l’actualité alarmante, on est marqué par cette lecture.

La force de ce roman est également de démontrer que le racisme est encore partout, dans les détails. Le plus criant est le meurtre de Khalil mais on a aussi l’attitude des policiers, des journalistes, ces petites phrases pourtant anodines à l’école. Bref, ce roman nous montre la pluralité du racisme. Il nous prouve que rien n’est fini et que le combat continue, malgré les défaites.

Honnêtement je ne vois absolument pas comment on pourrait être indifférent à ce roman qui est très clairement d’utilité publique pour l’humanité. Ce n’est même plus un conseil à ce niveau-là : lisez ce roman. Impérativement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s