Chroniques, Littéraire

Chanson Douce

C’est la toute première fois que je lis un prix Goncourt et… ce n’était pas si dur que ça ! Alors oui le thème est difficile, très chargé émotionnellement, mais l’auteure nous tient dans une tension digne des plus grand thriller, avec une plume particulière et une histoire très glauque et sordide.

 Chanson Douce de Leïla Slimani publié chez Gallimard dans la collection blanche, prix Goncourt 2016.

Résumé :

Louise a tué les enfants qu’elle gardait. Les petits sont retrouvés morts, dans la salle de bain et la nounou a tenté de se suicider mais elle respire encore. Que c’est-il passer ? Après la scène de crime, la narration nous ramène au début, sur les traces d’un drame que personne ne soupçonnait.

Mon avis :

J’ai été traumatisée par ce roman, il faut le dire. Mais traumatisée dans le bon sens car je crois qu’il m’a marquée en bien, vers le mieux. En réalité, ce roman propose des réflexions tout à fait à propos sur la société, le côté social de nos vies, ce qu’on en fait… et ce qui ne va pas. Car finalement, l’histoire de Louise, c’est l’histoire d’une jeune femme qui va mal et qui se forge une image irréprochable. C’est la nounou parfaite qui fait plus que ce pourquoi elle est payée, qui soulage les parents comme aucune autre et que les enfants apprécient. Elle devient petit à petit un élément indispensable de la famille. Sans elle, l’équilibre s’écroule. Elle est un pilier pour les parents, mais est-elle aussi solide ? Sa vie n’est-elle pas fissurée ?

Ce roman retrace l’ensemble de son parcours, remonte parfois dans le temps, avant sa prise de fonction dans cette famille. Elle a même exercé ailleurs auparavant et a été recommandée. Mais alors pourquoi a-t-elle fait ça ? C’est LA question qui obsède le lecteur tout au long de sa lecture. On ne comprend pas comment toutes ces petites fissures de sa vie ont pu mener à un tel acte. Le lecteur est mis à mal dans cette lecture : on veut comprendre le mécanisme, la façon de penser de cette tueuse insoupçonnée. Mais à la fois, elle nous met mal-à-l’aise et l’on se demande parfois si l’on n’est pas un peu pervers de vouloir ainsi savoir, à tout prix.

Pour terminer, j’ai trouvé que la narration était particulièrement réussie. Finalement, il y a très peu de dialogues. On ne fait quasiment que suivre la narration, doucement mais très sûrement. C’est fait avec art, talent. La plume est… incroyable ! C’est fin, ciselé, chaque mot est à sa place, chaque phrase est travaillée. C’est très très beau, vraiment !

C’est un roman qui, au delà du thriller, apporte de nombreuses réflexions sur les relations sociales dans des familles aisées mais sans plus, dans des milieux finalement très banals. Un roman qu’il est très facile de suivre et terminer (je l’ai dévoré en à peine deux jours), vraiment c’est un Goncourt qui vaut le détour !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s