Chroniques, Littéraire

1984

Vous parler d’un classique est toujours pour moi, un exercice périlleux. Je veux rendre hommage à une oeuvre mais également vous donner mon ressentie de lectrice qui peut paraître brut et peu argumenté… Je vais tenter de vous expliquer au mieux ce que 1984 a été pour moi, et c’est avant tout un coup de point.

Résumé :

Winston Smith vit dans un monde régit par le Parti. Il est potentiellement surveillé à tout moment de sa vie, et sa vie est consacrée au Parti : il y travaille, y passe ses quelques loisirs, y a ses quelques « amis »… Mais Winston se rend compte que ce monde est soumis à un régime totalitaire. Il se souvient de sa vie d’avant, de la liberté… Mais avoir ce genre de pensée est dangereux et n’importe qui peut le dénoncer à la Police de la Pensée à tout moment…

Mon avis :

Depuis longtemps, les romans d’anticipation me fascine. J’ai lu Le meilleur des mondes, Farenheit 451. Ces romans sont un reflet, une projection d’un monde qui pourrait mal tourner et nous priver de notre liberté. Mais j’ai trouvé ici que l’auteur allait encore plus loin. Son Parti, créé dans ce roman, n’a pas seulement privé de liberté ses citoyen, il leur ôte toute envie, toute pensée de liberté ! George Orwell a ici dessiné un régime totalitaire parfait, car la moindre rébellion n’est pas simplement écrasée, elle disparait avant même la mort des personnes impliquées. 

 Ce qui ressort principalement de ma lecture, c’est la maitrise de l’auteur sur son univers. Il a pensé à chaque détail. Il semble pouvoir décrire son univers dans les moindres détails, de la politique du Parti à la géo-politique du monde, au côté social de son état, à son fonctionnement économique. Tout y est, tout est d’un réalisme absolument glaçant qui nous ramène à nos questionnements sur notre société actuelle.

Comme dans beaucoup de romans d’anticipation, le personnage principal de cette histoire est particulier. Un peu en retrait, il fait preuve d’une rébellion silencieuse, presque invisible. Il est discret et ne semble pas le plus grand rebelle de tous les temps. Mais plus il en sait, plus il se révolte. C’est ce genre de personnage auquel on ne s’attache pas vraiment mais nos sentiments se calquent aux leurs. Plus il est en colère, plus on l’est. Plus il est effrayé, plus on l’est. C’est un procédé qui fonctionne parfaitement avec moi !

Enfin, je voudrais également relever la fin du roman. Elle est presque brouillonne, en accord avec ce que va vivre Winston. J’ai parfois eu du mal à m’y retrouver, j’ai relu certains passages… Et tout cela était bien entendu voulu. Nous sommes perdus, dans le temps comme dans l’espace, et ce en accord avec le personnage principal. Encore une fois, il y a une symbiose incroyable entre le lecteur et le personnage principal. C’était bluffant et ça vous laisse une trace.

C’est un roman qui ne laisse pas indifférent et qui ne s’oublie pas. Je sais déjà que je le relierai sans doute plusieurs fois dans ma vie. Pour comprendre plus profondément ce que j’ai lu. Mais ma première impression était déjà très forte.

C’est une lecture que je vous recommande, mais attention à ne pas lire ce roman dans une période de déprime, il ne vous aidera pas dans ce sens. Autrement, il est très intelligent, engagé et devrait être lu par tous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s