Chroniques, Littéraire

Les soeurs Carmine T.1 le complot des corbeaux

Vous cherchez un TRES, TRES bon roman de fantasy ? Drôle, glauque et à rebondissements ? Alors penchez-vous sans hésitations sur Les soeurs Carmine d’Ariel Holzl, vous aller être servis !

Les soeurs  Carmines, tome 1 – Le complot des corbeaux de Ariel Holzl chez Naos

Résumé :

Les soeurs Carmine sont orphelines et au nombre de trois : Tristabelle, l’ainée aux manières irréprochables et aux paroles acerbes; Merryvère, la seconde aussi virtuose sur les toits que patode dans ses relations aux autres; et enfin la petite Dolorine, un brin dérangée mais fabuleusement futée ! Ce trio de choc évolue dans Grisaille, un monde gris, glauque dans lequel on meurt et on assassine à chaque coin de rue. Toutes sortes de créatures y évoluent, dans une formidable mésentente. 

Méryvère a connu un cambriolage fort fâcheux et cette histoire semble la poursuivre, elle mais aussi ses soeurs…

Mon avis :

Quelle claque ce roman ! J’avais justement besoin d’un petit remontant, et bien ça n’a pas loupé !

Pour commencer, je suis entrée plus que facilement dans cet univers glauque et piquant à la fois. Toute la violence qui est concentrée dans ce roman pourrait être lourde et difficile mais avec toute l’ironie que l’auteur met dans ses mots, c’est juste drôle. J’ai vraiment ri comme rarement lorsque je lis des livres ^^

C’est le personnage de Tristabelle qui représente ce concentré d’ironie tout au long du roman et même si ce n’est pas elle que l’on suit au long de cette histoire, j’ai adoré la retrouver, toujours au bon moment avec un comportement incroyablement inapproprié ! Du coup, je n’ai qu’une hâte : c’est découvrir le tome deux où on la suit.

Mais je n’oublie pas Meryvère, finalement c’est le personnage le plus « normal » et accessible de la fratrie. Par conséquent, c’est plus facile pour le lecteur d’intégrer l’univers. On comprend son comportement et ce personnage est tout simplement la meilleure porte d’entrée pour cette série.

Même si les personnages font beaucoup dans ce roman, il ne serait rien sans l’écriture piquante et acide d’Ariel Holzl. Je pense que ce jeune homme a tout simplement un don pour l’écriture ! Il y a un équilibre entre sérieux et ironie qui est tout simplement incroyable !

Pour terminer, on ne s’ennuie pas : on n’en a pas le temps ! Les rebondissements se suivent et ne se ressemblent pas. Je n’ai vraiment pas trouvé de trous dans ce premier tome : les choses se suivent avec une belle fluidité et quelques accélérations par moment.

Ce roman est tout simplement un superbe coup de coeur ! J’ai ri, j’ai vibré et j’ai hyper hâte de découvrir la suite des aventures de nos 3 Carmine. Et je pense que l’auteur en a encore sous le coude 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s