Chroniques, Littéraire

Un truc truc comme un biscuit craquant

Salut mes p’tits loups ! Après ma difficile lecture des insousmis, j’avais besoin de quelque chose de reposant, de doux mais sans pour autant oublier le fond… Et tout cela je l’ai trouvé dans ma lecture de ce livre 😀

Résumé :

Ruby est en seconde. En quelques jours, elle a perdu son petit ami, ses meilleures amies, sa réputation et a gagné des séances hebdomadaires chez le psy. Que s’est-il passé ? Quelle est cette liste de 15 garçons qu’elle nous présente en première page ? Intrigués ? je vous donne mon avis sur tout ça 😉


Mon avis :

Comme je le disais plus haut, j’avais envie d’un contemporain plutôt doux, d’une lecture bonbon et j’ai trouvé dans ce roman un bonbon acidulé que j’ai adoré ! 😀

Pour commencer, Ruby est un personnage vraiment attachant : c’est une élève de seconde avec les aspirations qu’ont les filles de sont âge. Elle est névrosée mais il faut dire qu’entre la maison et le lycée, elle n’a pas la vie facile ! Le point positif, c’est que malgré ses crises d’angoisse, elle prend tout ce qui lui arrive avec une sorte d’humour acerbe qui m’a bien plu. Et puis elle n’est pas une super héroïne, ses sentiments sont vraisemblables et sonnent juste : elle espère encore retrouver son ex petit ami, ses meilleures amies. Elle s’accroche à sa vie d’avant et c’est là que sa thérapie entre en jeu. Le docteur Z va lui permettre d’aller de l’avant en analysant sa situation. Ses analyses ne sont pas toujours exactes loin de là mais c’est par cela qu’elle évolue. Elle se soigne également sans s’en rendre compte par l’écriture. Ce roman est son journal. Elle nous interpelle parfois, nous lecteur, spectateur de sa reconstruction et de sa quête d’un équilibre (mental notamment).

Un autre très bon point, c’est que l’univers d’un petit lycée privilégié est parfaitement retranscrit ici et je me suis sentie projetée à nouveau à mes années collège/lycée où les ragots ont une place énorme, ou l’on prend tout dans des proportions inimaginables et absolument pas adaptées à la situation. Les garçons sont au coeur de toutes les discussions et c’est normal. Ce qui ressort vraiment de ma lecture c’est cette impression de justesse. L’auteur ne fait aucun faux pas. Elle n’en fait ni trop ni pas assez. Ruby vit la méchanceté et le harcèlement que l’on a tous vu ou vécu au collège et au lycée. On ne se sent pas dans un film à l’eau de rose romancé au point que l’on ne s’y retrouve plus.

On est indigné, heureux, attristé, les sentiments défilent tout au long de la lecture. On vit vraiment aux côtés de Ruby : immersion totale assurée ! Ce mélange entre légèreté et réflexion m’a laissé béate, heureuse, un sourire aux lèvres 🙂

Quant à l’écriture, ça se lit vite, ça se lit bien. J’ai adoré ses notes de bas de page (que je ne lis JAMAIS d’habitude), ses listes et autres façons de rendre la lecture plus distrayante. Mais ce qui est très très important pour moi c’est que ce roman n’oublie pas le fond, n’oublie pas la réflexion. C’est le genre d’histoire qui nous fait réfléchir de façon légère à ce qu’est le harcèlement scolaire. Alors que tout le monde est fan de la série mais aussi du livre 13 reasons why (très bien mais très dur), ce roman est une autre vision de ce gros problème que tous les adolescents ont vécu plus ou moins bien. Ca fait respirer, c’est vraiment agréable.

Personnellement je conseille cette lecture pour l’été. C’est typiquement le genre de lecture qui fait du bien sur la plage sans oublier son cerveau dans un coin.

Sur le site de l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s