Chroniques, Littéraire

Un peu plus que des amis

Hello mes petits loups ! Comment allez-vous ? Aujourd’hui je vous parle d’un coup de coeur tendre pour deux jeunes amis qui s’écrivaient des lettres en 1982 aux Etats-Unis.

Résumé :

Cath vient de partir à l’université, laissant derrière elle son meilleur ami et voisin, Scott qui ne continue pas les études et travaille désormais dans le magasin de vêtements pour hommes de son père. Scott va laisser un petit mot d’au revoir à Cath dans sa valise, parmi ses petites culottes et autres affaires. C’est le point de départ d’une relation épistolaire entre eux.

Mon avis :

Je ne sais pas pourquoi mais chaque roman épistolaire que j’ai pu lire a eu sur moi beaucoup d’effet : « Et je danse aussi », « Quand souffle le vent du nord » ou encore « Lignes de vie ». Découvrir des récits nécessairement fragmentés et non-finis me plait, visiblement. J’aime connaître ces bouts de vie, les assembler et tenter d’imaginer la trame que l’auteur a du construire pour donner une logique à ces romans.

Mais revenons-en à celui-ci. Un peu plus que des amis est avant tout un roman touchant. On aborde de nombreux sujets : drames familiaux, amitié, musique, ambition, histoires de coeur et j’en oublie certainement. Les deux auteurs ont su retranscrire avec justesse des vies presque complètes, des vies qui ne nous paraissent pas incongrues du tout. Seul le décalage culturel peut nous rappeler qu’il s’agit d’un roman et non pas de notre vie ultra-connectée. 

Ils n’ont pas de téléphone portable, ne s’écrivent pas de mails, ne discutent pas via messenger. Ils s’écrivent, mettent un peu d’eux-même dans chacune de ces feuilles de papier. Cette relation épistolaire est ainsi plus authentique qu’un échange d’emails je trouve. (J’aime vraiment l’idée de s’écrire des lettres, c’en est même romantique, non ?)

J’ai vraiment ressenti beaucoup de choses durant cette lecture de par l’écriture mais aussi par le caractère des deux personnages qui me sont très proches. Cath est posée, sérieuse mais pas trop, et Scott est rêveur, musicien. J’ai vraiment eu cette impression de vivre leurs vies à la lecture de leurs échanges. J’étais tantôt triste, tantôt heureuse et riant aux éclats des répliques de Scott. Attérrée de ce qui arrivait à Cath mais aussi soulagée de la revoir sourire.

C’est vraiment à contre-coeur que j’ai du laisser ces deux personnages qui étaient devenus mes amis en quelque sorte.

C’est vraiment une lecture émouvante et douce que je vous recommande énormément ! Cath et Scott valent vraiment le détour 😉

Sur le site de l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s