Chroniques, Littéraire

Nous sommes les oiseaux de la Tempête qui s’annonce

Une lecture difficile, complexe et coup de poings pour nous réveiller, nous faire réaliser ce qui se passe autour de nous… et ce qu’on peut changer. Retour sur une lecture comme j’en fais certainement trop peu.

Résumé :

Notre narratrice est surnommée Voltairine par une mystérieuse petite fille au Bout du Chemin. Voltairine était danseuse et vient d’un de ces anciens pays de l’URSS. Sa meilleure amie, Emilienne voit son coeur s’arrêter. Elle est dans le coma. Enfin, toutes 3 vivent dans un monde, une France qui se referme sur elle-même en raison du terrorisme. Que vont-elles faire ? Que vont-elles devenir ?

Mon avis :

Ok, résumer ce livre est ultra compliqué car ce roman est en lui-même ultra compliqué… Je vais essayer de vous faire part de mes différentes impressions lors et suite à ma lecture mais je m’excuse d’avance si c’est un peu brouillon, j’ai essayé d’ordonner mes idées mais c’est plus difficile que ce à quoi je m’attendais.

Pour commencer, dans ce livre on aborde le sujet très difficile de la mort potentiel, du coma : la personne va-t-elle se réveiller ? Si oui, dans quel état ? Mille questions traversent l’esprit de notre narratrice et l’on pourrait s’attendre à un roman sur ce « simple » sujet. Mais non, l’histoire s’enrichi de bien d’autres sujets, tous plus durs les uns que les autres.

La narratrices, lors du coma d’Emilienne, évoque leur passé commun qui n’a rien d’un conte de fée, bien au contraire. Car les deux jeunes filles se sont rencontrées lors de séances de groupe pour parler du viol, de leurs viols respectifs. C’est un sujet extrêmement dur, notamment lorsque le viol n’est pas reconnu par la justice : la honte, la colère, la culpabilité. On voit défiler de très nombreux sentiments lors de ces passages. C’est terrible de n’être qu’un simple lecteur, un simple témoin de ce qui est arrivé. C’est un passage qui m’a absolument révoltée et retournée. Mais une fois de plus, on n’en reste pas là.

Entre temps, on aborde la thématique de la mémoire : qui est-on sans notre mémoire ? Est-ce que cela se guérit ? Je ne m’étendrai pas sur ce sujet rapidement abordé mais je voulais simplement mettre en avant la diversité foisonnante des sujets abordés dans ce roman.

Ensuite, le sujet qui m’a paru être le plus important est politique. Je suis toujours les débats de loin et la politique ne me plaît pas outre mesure. Je trouve qu’aujourd’hui on évite trop souvent les sujets centraux pour se focaliser sur des broutilles. Mais bref, ici j’étais face à quelque chose que je préfère fuir mais je n’avais plus le choix. Un Etat qui durcit les règles, édicte un couvre-feu, renvoie les étrangers à la frontière… C’est une dictature qui s’installe petit à petit et prend de plus en plus de décisions à l’encontre des libertés au nom de la sécurité. Une dérive bien connue vers laquelle nos sociétés pourraient elle-même aller. C’est en cela que ce roman est un véritable coup de poing : il nous réveille, nous rappelle que la liberté n’est pas acquise mais qu’elle doit être une lutte de tous les jours. même en France aujourd’hui. On ressort de cette lecture assez perturbé mais également prévenu. Laissons un peu notre confort de côté, c’est de liberté que nous avons tous besoin !

Enfin pour terminer (et non, ce n’est toujours pas terminé !), le roman aborde le thème de la folie : est-on fou si l’on est heureux ainsi ? Si l’on pense seulement différemment ? Si l’on pointe juste le doigt sur les problèmes des autres ? Beaucoup de questionnements autour de la médecine, de la folie psychologique. La Petite Fille au Bout du Chemin en est l’actrice principale. On a du mal à comprendre comment elle fonctionne et elle embarque Voltairine dans de drôles d’aventures. C’est particulier et tout le monde n’appréciera pas. Personnellement j’ai adoré les réflexions que suscitait ce personnage. 

Ce livre est tout à fait particulier et original, l’écriture de l’auteur est brute, parfois les phrases ne sont même pas terminées. On passe d’une idée à une autre comme on joue à saute mouton… Je vous recommande vraiment cette lecture pour son originalité et les multiples réflexions qu’elle apporte. Mais attention, c’est une lecture lourde et difficile qui ne plaira pas à tous et peut vous « alourdir la conscience ». J’ai vraiment eu envie de lire quelque chose de plus léger après. Mais ces réflexions ne me quitteront pas et j’espère qu’elles me permettront de me battre pour les valeurs en lesquelles je crois fondamentalement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s