Chroniques, Littéraire

Nos âmes plurielles

Suivre ses rêves, s’émanciper, découvrir les études supérieures, faire évoluer une amitié : autant de thèmes abordés avec sagesse et justesse par Samantha Bailly dans ce dernier tome des aventures de Sonia et Lou.

Résumé :

Sonia rentre à l’université et entame des études de philosophie. Lou de son côté découvre la prépa de l’école des Gobelins. Toutes les deux vivent désormais en colocation à Paris. Entre rire et larmes, Samantha Bailly nous fait (re)découvrir ce que c’est d’entrer dans la vie étudiante.

Mon avis :

Depuis le premier tome, j’éprouve un attachement certain pour ces deux jeunes filles. J’ai adoré écrire et le dessin a longtemps été une pause indispensable dans ma vie. Parfois je me dis que Lou pourrait être le moi d’une vie parallèle qui est allée plus loin dans le dessin, dans cette passion. Alors forcément, l’identification s’est faite très rapidement entre moi et Lou, sans parler de nombreux centres d’intérêts communs dont l’amour pour les mangas et un certain goût pour le Japon ^^

Mais assez parlé de moi, pourquoi ce tome clôture-t-il si parfaitement le récit de cette amitié si forte ? 

Tout d’abord parce qu‘il n’a rien de lisse. La collocation, ça n’a rien de facile et l’amitié des deux jeunes filles va devoir se transformer pour s’adapter à cette nouvelle promiscuité.

J’ai du mal à mettre des mots dessus mais je trouve que la plume de l’auteure est d’une justesse époustouflante. On pourrait vite tomber dans le trop girly, dans le trop plein d’émotion, mais non. Samantha Bailly n’en fait jamais trop, on vit un scénario qui aurait pu être le notre et c’est absolument bluffant.

Les sentiments sonnent juste, les rebondissements et les discussions également. C’était un véritable délice de lire ce roman que j’ai vraiment croqué à pleines dents. Cette trilogie est un vrai doudou, une série que je relirai très probablement plus tard, que je passerai sans doute à mes enfants si j’ai la chance d’en avoir un jour.

C’est un livre qui fait du bien car il nous dit de croire en nos rêves, quels qu’ils soient. Sans oublier le travail qu’il faudra effectuer pour atteindre nos objectifs, il ne faut pas perdre espoir et croire en soi. Je pense que nous sommes beaucoup à vouloir lire ce genre de romans pour nous remettre les idées en place.

Alors si ce n’est pas déjà fait, allez-y : lisez nos âmes jumelles/rebelles et plurielles ❤

Sur le site de l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s