Chroniques, Littéraire

Lumière – Le voyage de Svetlana

Coucou les loups ! Dernière lecture de la semaine dernière, aujourd’hui je vous parle déception, et oui, ça arrive mais promis je vais vous expliquer pourquoi et puis… il n’y a pas que du mauvais 😉

Résumé :

Svetlana a perdu sa mère, son père ne s’en remet pas et pour couronner le tout, le foyer est au bord de la faillite. Pour échapper à la misère mais surtout pour obéir aux dernières volontés de sa mère, Svetlana va se mettre en route pour la Russie afin d’y retrouver ses parents biologiques, ses parents russes. Tout cela au temps des lumières et d’une Russie gouvernée par l’impératrice Catherine II.

Mon avis :

On va commencer par les points positifs. L’utilisation d’un contexte historique m’a beaucoup plu. L’auteure a fait bien des recherches mais elle a également fait ce qu’elle voulait de ses personnages historiques comme Diderot ou Falconnet. J’ai vraiment apprécié que l’auteure « s’amuse » avec l’histoire.

De plus, pour étayer ses propos et son roman, on retrouve un dossier historique à la fin du roman qui vient étayer le tout. Des cartes, des biographies de personnages ou extraits de textes. On replaçait vraiment bien le roman dans son contexte.Les aventures de Svetlana cependant… ne m’ont pas vraiment touchées… Il lui arrive beaucoup trop de chose mais (presque) rien de très grave et très creusé. C’est bien cela qui m’a manqué : le côté creusé des choses. L’auteure a beaucoup d’imagination et a peut être voulu faire rentrer trop d’éléments dans son roman. Du coup rien n’est très approfondi : sa relation avec Aliocha, le danger qui pèse sur elle, le caractère des personnages… Et surtout surtout, j’ai eu envie de hurler de frustration devant son stupide coup de foudre absolu et soudain pour le garde de la reine. Non mais sérieusement ?! Elle qui était éduquée, si peu futile ! Et pourtant elle est gaga devant cet homme qui s’avère être une vraie brute ! Ca ne collait vraiment pas pour moi, c’était comme un cheveux sur la soupe, vraiment, j’ai trouvé ça aberrant…

Ensuite, on a le fantastique, un monde de mythe et de légende qui entre en jeu. Pourquoi pas. Cependant ce monde était trop jeunesse, trop simple pour moi. Je dois avoir des attentes plus grandes après des univers comme Harry Potter, Eragon ou La Croisée des mondes. Du coup la fantasy ici m’a parue beaucoup trop enfantine.

Dans l’ensemble c’est un roman sympa, qui se lit vite mais trop jeunesse pour moi. Par contre je recommande vivement cette lecture pour les jeunes de 12/13 ans !

Sur le site de l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s