Chroniques, Littéraire

La Passe-miroir T.3 La mémoire de Babel

Mes petits loups, il est temps qu’on parle de mon incommensurable coup de coeur pour la saga de la Passe-miroir écrit par Christelle Dabos et notamment pour ce 3ème tome. Je vous préviens tout de suite cependant, si vous n’avez pas encore lu le tome 2, passez votre chemin car ça sens le SPOIL des tomes 1 et 2, je ne peux pas faire sans malheureusement.

Alors c’est parti !

Résumé : 

Attention, le Spoil commence ici (après plus de plaintes recevables, je vous aurais prévenus !)

Nous avons quitté Ophélie désemparée et arrachée de force du Pôle pour revenir vivre sur Anima, comme si de rien n’était. Comme si elle n’avait pas rencontré Dieu, vu la mère Hildegarde se tuer, comme si Thorn, accusé à tord n’avait pas disparu. Après ce trop plein d’émotions, notre héroïne est hébétée et abattue. Après 2 ans d’inaction (ou presque), la voilà remise sur le chemin de son étrange destin grâce à un vieil ami aux pouvoirs inattendus ! Direction la citée de Babel, citée droite où les habitants tirent leurs pouvoirs des sens et où cohabitent deux Esprits de Famille radicalement différents : Pollux et Hélène. La jeune Passe-miroir est à la recherche de Thorn, cachée de Dieu, mais également à la recherche d’elle-même et de la vérité…

Mon avis :

Rien que le résumé que je viens de vous faire de ce 3ème tome vous montre (j’ose espérer), la complexité de cette histoire. Plusieurs destins se croisent et si l’on suit principalement les découvertes et autres aventures d’Ophélie, on découvre également quelques éléments troublants à propos de Victoire, la fille de Bérénilde et Farouk au Pôle. Mais commençons par le commencement.

On pourrait reprocher un début plutôt lent après la fin époustouflante du tome 2 entre révélations incroyables et questionnements innombrables. Suite à cela, Ophélie est ramenée de force sur Anima et n’a plus aucun moyen de partir sans se faire intercepter par les Doyennes. Alors elle prend son mal en patience et enquête à sa façon. C’est ainsi qu’elle découvre qu’il lui faut se rendre sur Babel pour trouver certaines réponse si ce n’est toute la vérité. Personnellement, ce début ne m’a pas déplu. Il laisse le lecteur se remettre dans le bain en quelque sorte et moi, après un an de pause dans la saga, j’en avais besoin !

Rapidement, sa situation se débloque grâce à l’arrivée d’un ami inattendu du Pôle mais promis pas de spoil là-dessus. L’important, c’est que notre héroïne à l’écharpe se retrouve sur Babel et découvre une toute autre civilisation qui prône l’excellence et le respect des lois. Une fois de plus, l’univers de cet arche est riche d’histoire, d’habitants et de magie. C’est fou tout ce que l’auteure a pu inventer : on s’y croirait !! Les rues son vivantes, je voyais presque la cité grouillante de monde.

Et puis on voit et découvre la tour de Babel et là je voudrais m’arrêter sur quelque chose qui me fascine danse cette saga : la mythologie. Christelle Dabos nous parle de Dieu, les esprits de famille se prénomment Artémis, Farouk, Pollux et Hélène, un Autre existe. C’est absolument fascinant de voir comme elle mélange les mythologies  et réussi à en créer un univers logique auquel on croit. La Déchirure qui a eu lieu donne une impression d’Uchronie alors que le monde des arches est très clairement fantastique. Pour moi, Christelle Dabos est une vraie virtuose car elle a su agencer tout cela parfaitement et c’est avec plaisir qu’on la suit pour mieux comprendre son monde.

Autre chose ? Pour ceux qui l’ont lu, vous me comprendrez quand je dis que l’on se retrouve souvent sur le cul à la lecture de certains passages. On a la bouche grande ouverte face à certaines révélations. C’est juste fou, c’est juste dingue. 

Et puis la fin ? Et puis Thorn, et puis Victoire ? Et puis Eulalie ? On en parle de tout ça ?! Sérieusement, si vous avez envie d’en parler en commentaire ou par mail avec moi, ce sera avec plaisir, j’ai besoin de m’exprimer car j’ai un milliard de questions en tête ! 

Une dernière chose pour la route ? Une fois de plus, Christelle Dabos nous surprend sans trop nous en révéler. A la fin de ce tome, on se retrouve avec de nombreuses pièces du puzzle entre les mains sans vraiment savoir ce que l’on devrait en faire. Elle saupoudre ses vérités à son rythme et reste maître de son roman. 

Et la der des dernières choses : c’est un plaisir de retrouver Ophélie, une héroïne au physique atypique et au caractère bien trempé. Sa détermination est immense et sans faille et pourtant, elle va en voir de toutes les couleurs !

Convaincus ? N’hésitez pas à me dire si cette lecture vous tente, si vous l’avez lu, votre avis : je veux tout savoir et échanger avec vous à propos de cette merveilleuse et fantastique saga ! Des bisous mes loups 😉

Sur le site de l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s