Chroniques, Littéraire

Fil de Fer

C’est un roman d’amour, un roman sur la vie et la guerre, un roman sur la place de chacun, sur nos rêves, nos espoirs et nos déceptions… Bref, un livre bien plus profond qu’il n’en a l’air 😉

Fil de Fer de Martine Pouchain publié chez Flammarion Jeunesse

Résumé :

Gabrielle, surnommée Fil de Fer par son entourage en raison de sa maigreur, doit fuir les bombardements avec ses parents et ses 3 soeurs. Les voici jetés sur les routes, espérant survivre à chaque nouvelle attaque aérienne. Lors de son chemin, Gabrielle va finalement découvrir le monde mais aussi Gaétan, un mystérieux garçon dont elle va très vite tomber amoureuse…

Mon avis :

Sous ses airs de romans jeunesse un peu nianian, se cache un roman d’une surprenante profondeur qui m’a beaucoup ébranlée, notamment dans ma vision de la vie et de l’avenir. Il faut l’avouer, lorsque j’ai débuté ma lecture, je m’attendais à quelque chose de gentil, de très jeunesse finalement. Alors oui, on peut avoir une lecture très « basique » de ce roman écrit pour la jeunesse. Mais j’ai très vite découvert un deuxième niveau de lecture pour « les plus grands » et j’avoue avoir été emportée par cette histoire.

Pour commencer, car il faut bien commencer quelque part, ce roman est très immersif. Le parlé de Gabrielle est naïf et un peu brut de décoffrage, mais il m’a semblé authentique, loin d’être trop exagérer. De plus, on nous décrit des façons de vivre de tous les jours, on est vraiment dans le quotidien de ses gens qui ont fui la guerre.

Et la guerre ? Parlons-en de la guerre. Cette facette de l’histoire est une constante et on sent la tension quotidienne de ces gens : allait-on mourir aujourd’hui ? Demain ? Rien n’était sûr, et pourtant la vie ne s’arrêtait pas. Telle est la force humaine : vivre coûte que coûte, malgré le danger permanent. Attention, car ce roman n’est pas dénué de violence. Pire, elle fait partie de la vie en temps de guerre et c’était extrêmement dur à assimiler par moment. Je n’arrive pas à imaginer que des gens aient pu accepter cela et ne pas devenir fou de désespoir, de peur ou de chagrin.

Ensuite, l’auteure dépeint avec un réalisme fou les sentiments des personnages. Lors des raids, on sentait la tension de l’héroïne et sa peur s’infiltrer dans tout son corps. J’étais moi aussi très tendue à la lecture de certains passages !

Enfin, je voudrais souligner que l’histoire d’amour mise en avant dans le résumé est passée pour moi au second plan. J’aimais suivre les réflexion de Fil de Fer mais une certaine niaiserie s’installait lorsqu’elle évoquait Gaétan. Mais bien heureusement, cela n’a pas pris le pas sur son esprit vif et curieux qui nous fait voir des paysages et un monde d’un autre âge.

Pour finir, c’est un livre qui se lit très vite et avec une grande facilité 🙂

Je vous recommande cette lecture fortement car je pense que n’importe quel lecteur peut trouver son compte dans ces pages. Il y a de nombreuses pistes de réflexions et on ne s’ennuie pas 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s