Chroniques, Littéraire

Evrything Everything

Salut les Loups ! Je reviens aujourd’hui pour une chronique toute fraîche de ma lecture terminée hier 🙂

Résumé :

Madeline est une enfant bulle, c’est-à-dire qu’un rien peu la rendre malade : l’air, la nourriture, la pollution… Alors elle vit cloîtrée chez elle depuis toute petite. Sa mère, médecin, s’occupe d’elle. Elle ne connait du monde que ce qu’elle a lu dans ses livres. Un jour, une nouvelle famille emménage en face de chez elle. Elle est très vite attirée par le beau Oliver, un garçon un brin mystérieux.

Mon avis :

Alors oui, ce début d’histoire est ABSOLUMENT cliché. C’est mignon, je ne dis pas, mais c’est juste que le schéma de base est presque trop facile j’ai trouvé… Après tout n’est pas noir, Oliver n’est pas un bad boy (ouf !), il adore les maths, les acrobaties… C’est un héro masculin qui a des activités et centres d’intérêt plutôt originaux. De plus, sa situation familiale n’est pas évidente : un père violent, de nombreux déménagements. Des deux côtés, la vie n’est pas qu’un simple cadeau. Le personnage de Madeline est intéressant également : elle lit beaucoup mais ne connait rien du « Dehors », elle a donc une certaine naïveté tintée d’intelligence lorsqu’elle découvre l’amour et bien d’autres choses de son monde extérieur.

Mais malgré des personnages intéressants, je ne me suis sentie lancée et impliquée dans l’histoire que sur les 100 dernières pages. Je pense que tout ce qui se passait avant était trop attendu pour que je le savoure et en profite réellement.

Par contre, ces 100 dernières pages ont été excellentes. C’est la meilleure fin que pouvait avoir ce livre à mon avis. Personnellement, je ne m’attendais pas au twist final qui a terminé cette lecture en beauté ! C’était surprenant, triste et heureux. C’était une fin très belle que je n’ai pas trouvé irréaliste. J’en suis restée quelques instants sans voix. Après toute une première partie si prévisible, les 100 dernières pages sont inattendues, prenantes, merveilleuses et terribles à la fois. Tout était condensé pour moi à la fin et ça en a fait une belle surprise plutôt qu’une véritable déception. Alors si vous souhaitez le commencer, accrochez-vous, l’histoire commence de façon presque banale mais c’est pour mieux s’envoler sur la fin, à découvrir… Sur papier ou au cinéma en Juin !

Sur le site de l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s