Chroniques, Littéraire

Animale T.1 La malédiction de Boucle d’Or

Une réécriture de conte bien rythmée et originale : attention, coup de coeur en vue avec ce premier tome d’une duologie de Victor Dixen, un auteur que j’admire beaucoup et que beaucoup connaissent pour sa série Phobos chez Collection R 😉

Résumé :

Blonde est orpheline. Elle a été déposée sur les marches du couvent des Ursulines alors qu’elle était encore un bébé. Depuis elle vit au milieu des soeurs, seule résidente permanente n’ayant d’autre avenir que de prendre le voile, même si elle retarde cette échéance. Un jour, un vieux monsieur lui donne un dossier. Il s’agit d’une enquête concernant une certaine Gabrielle de Brances, disparue. Qui est-elle ? Quel rapport avec Blonde ?

Mon avis :

Vous l’avez compris en intro, j’ai été emportée complètement et absolument par ma lecture !

Alors oui, le début a été un peu difficile (je parle là des 50 premières pages sur 500)… Mais j’ai du mal à savoir s’il s’agit de mon humeur générale et de mon excitation absolue due à la tenue du salon du livre de Montreuil ou si c’est c’est simplement le début ralenti du roman. Car au début, on suit la vie banale et peu surprenante d’un couvent et d’une jeune fille fragile, cachée derrières des verres bleutés.

Puis lorsque Blonde découvre le dossier, l’intrigue prend de l’ampleur et un rythme qui vous tiendra facilement éveillé 😉

En plus de proposer un excellent rythme, j’ai vraiment apprécié le côté réécriture de conte de ce roman. Victor Dixen n’a pas repris une histoire de princesse mais un conte que l’on voit moins souvent. De plus, il le replace dans le contexte du 19ème siècle, après une période Napoléonienne guerrière et meurtrière. J’ai trouvé le mélange historique et fantasy très très bien dosé et les éléments retenus et choisis du conte comme de l’Histoire sont tout à fait pertinents et s’intègrent intelligemment dans le récit.

L’héroïne ? Je l’ai trouvé complexe, le genre de personnage que l’on a envie de suivre. Elle ne se lamente pas, elle agit. Elle n’est pas parfaite, elle combat un mal qui la ronge et va tout tenter. Mais elle n’est pas seule et les autres personnages du récit ont chacun leur apport à l’intrigue. Alors oui, certains trouveront l’histoire d’amour qui va se dérouler un peu niaise, mais franchement, face à tant de violence, de mort, je trouve que cet amour adoucissait le tout et permettait également de retrouver un élément central des contes. Après, je serai curieuse de voir comment cela va évoluer dans le second tome.

Enfin, l’écriture de Victor Dixen emporte toujours le lecteur, je trouve. Il ne nous lâche pas ou bien ne nous laisse que peu de répit entre deux péripéties. De plus, il alterne de nombreux points de vue avec plusieurs parties, ce qui donne toujours plus de rythme au tout.

Pour conclure, ça se lit très bien et la réécriture est menée de main de maître : j’ai adoré et surtout j’ai hâte de continuer l’aventure aux côtés de blonde !

1 réflexion au sujet de “Animale T.1 La malédiction de Boucle d’Or”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s