Chroniques, Littéraire

Aeternia T.2 L’envers du monde

Salut les loups ! Comme je vous le disais hier dans mon c’est lundi, j’ai terminé le tome 2 d’Aeternia, il est donc temps d’en faire une chronique. Cette chronique sera sans spoil mais du coup je vous remets le résumé du tome 1 et resterai évasive sur certains points. Assez de blabla, on s’y met 😉

Résumé :

Leth Marek, grand champion de l’arène de Morgoth prend sa retraite pour faire l’éducation de ses fils. Il décide de déménager à Kyrénia, cité du commerce et des savoirs, afin de promettre une éducation parfaite à ces garçons qu’il ne connait pas. Mais ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’il va se retrouver mêlé à des guerres de religion opposant la Déesse à Ochin.  Vous pouvez par ailleurs retrouver ma chronique du tome 1 sur le blog 🙂

Mon avis :

Ce tome-ci est un tome d’action. Si le premier tome posait le décors et les multiples intrigues, ici on va voir du sang, voir des émeutes, vivre dans l’action d’une véritable guerre de religions qui ira bien au-delà de ce qu’on pouvait imaginer. 

Suite à la fin du tome 1, je me suis donc jeté sur un tome 2 qui se poursuit tout naturellement. Franchement, les deux tomes n’auraient pu faire qu’un, ça serait revenu au même pour moi. Ce que j’ai absolument adoré dans ce livre, c’est la profondeur que prennent les différents personnages. Ils prennent tous un chemin différents, leurs destins sont liés d’une certaine manière, ils vont tous être amenés à se croiser, mais ils ont tous leur propre trajectoire et j’ai beaucoup aimé cela. J’ai particulièrement apprécié les évolutions de Desmeon et Nessirya. L’auteur, par contre, est sans pitié, vous pourrez craindre pour la vie de chacun, à tout moment, des têtes tombent et c’est absolument angoissant car on développe un attachement certain pour chacun…

Un point que j’ai trouvé passionnant et présent dans les deux tomes : la monnaie. Gabriel Katz nous présente un monde absolument réaliste avec ses coutumes et son commerce. Je suis absolument certaine que l’on pourrait, suite à cette lecture, définir la valeur des écus dans ce livre : on parle de salaires, de prix etc. avec une justesse stupéfiante. Et j’ai rarement vu cela dans mes lectures ! 

Mais ce qui m’a surtout plu, c’est que l’auteur nous propose ici une fenêtre sur un monde. Il ne nous donne pas toutes les solutions mais nous montre à quel point son monde est riche et propose aux lecteurs bien plus d’aventures, de rebondissements et de complots. On sent que cet univers est bien plus complexe que ce qu’il en a l’air. En cela, il me fait penser à Bottero qui avait construit son monde à travers plusieurs ouvrages. Est-ce le cas de Gabriel Katz ? Si vous le savez dites le moi, je suis curieuse ! En tout cas, ce diptyque appelle à la lecture des autres livres de l’auteur. 

Je ne vous parle pas de l’envers du monde, mais il s’agit d’un retournement inattendu pour moi que j’ai absolument adoré. La touche de fantastique qu’il me fallait dans ce roman ^^.

Un dernier mot ? Une fin magistrale et sans fausse note.

Voilà voilà, vous connaissez maintenant mon avis sur Aeternia, vous l’avez lu ? Vous avez envie de le lire ? N’hésitez pas à en discuter en commentaires 🙂 Des bisous les loups !

Sur le site de l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s